To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

sol flottant 3.jpg
sol flottant 2.jpg
sol flottant 1.jpg
sol flottant 4.jpg
sol flottant 3.jpg
sol flottant 2.jpg
sol flottant 1.jpg
sol flottant 4.jpg

Sols flottants

Lames de revêtement de sol, 100% PVC vierge, hétérogène, fabriquées par calandrage et enduction, assemblées par clipsage, destinées à la pose flottante et avec collage dans des conditions précises.

La pose collée est également possible en fonction du support et des conditions d’utilisation. La surface présente un grain de surface bois.


Caractéristiques :

- Lames assemblées entre elles par clipsage

- Dimensions utiles : 179mm x 1220mm

- Epaisseur totale : 5mm

- Epaisseur de la couche de surface : 0.55mm

- Micro chanfreins 4 côtés

- Poids : 10.06Kg/m2

- Colisage : 1.747m2

- Performances établies par le fabricant sur la base de la norme NFEN 14041 (mars 2015)

- Réaction au feu : Bfl-S1

-Les travaux de mise en œuvre du système sur ancien support contenant de l’amiante relève du strict respect de la règlementation en vigueur. Dans ce cas la pose collée en plein est interdite.

- Glissance : DS R9 DIN 51 130

- Stabilité dimensionnelle : 0.08% EN 434

- Emission formaldéhyde : E1

- COV : A+

- Classe d’abrasion : T EN 660-2

- Solidité à la lumière : ≥ 6 ISO 105 B02

- Résistance thermique : 0.05(m2.K/W) NF X 10 021

- Classe d’usage : 23/33/42

- Domaine d’emploi accepté : locaux au maximum classés U3P3 E1/E2* C2 (cahiers du CSTB N°3509)*E2 : avec calfatage en rives

-Sont exclus comme supports : les planchers chauffants rayonnants électriques en pose flottante, les planchers chauffants rafraichissants et les locaux classés E2 soumis à une exigence particulière d’hygiène telle que les locaux alimentaires et les locaux hospitaliers dans tous les cas. Pose collée possible sur planchers chauffant conforme aux normes NF DTU 65.14 et NF P 52-303 (DTU 65.7). Ce produit ne convient pas dans les locaux de type (véranda, mobil home, péniche, etc…) dont les températures peuvent être <à 10°C et > à 35°C.


Supports :

-Les dispositions générales relatives aux supports neufs sont celles décrites dans la norme NFDTU53.2. Le cahier 3635V2 du CSTB décrit les dispositions générales pour les sols existants.

-Dans le cas d’un dallage ne recevant pas une chape désolidarisée il convient d’appliquer un système de protection contre les remontées d’humidité.

-Tout support ayant un désafleur >1mmouunefissureouverte >1mm doit être traité.

-Dans le cas d’un support ancien carrelage il est recommandé d’appliquer un enduit de sol pour éviter que le spectre du carrelage n’apparaisse sur le revêtement. Il est indispensable dès que la largeur des joints est supérieure à 5mm et le désafleur supérieur à 1mm.

-Dans tous les cas, la réalisation d’un enduit de sol adapté, classé P3  et mis en œuvre conformément à la norme NFDTU53.2 est requise  lorsque l’écart de planéité excède 5mm sous la règle de 2 m et 1mm sous la règle de 20cm.

Le non respect des préconisations de planéité  du support peut induire un risque de désassemblage des lames et des désafleurs.

-Lorsque le support respecte les tolérances de planéité, mais qu’il n’est pas parfait, pour un résultat satisfaisant et durable il est recommandé d’utiliser la sous couche Towilan TT ou équivalent.

-Pour encore plus de confort acoustique, il est possible d’associer au revêtement la sous couche LVTF dB impact 4015 ou équivalent.

-Dans les locaux E2 ainsi que sur chape à base de sulfate de calcium, sur ancien linoléum et sur supports en bois ou dérivés du bois, un calfatage des rives est réalisé en aménageant un espace de 0.1% des dimensions des côtés du local, limité à 10mm entre le bord du revêtement et le mur; cet espace est ensuite rempli de mastic  polymère.


Mise en œuvre :

Se référer aux prescriptions de la norme NF DTU 53.2

-Dans le cas de pose flottante, le revêtement sera fractionné tous les 15m et la surface maximale admise sans fractionnement est de 150m2. A l'endroit des zones de fractionnement, des zones exposées au soleil, des zones de pivotement, des zones de roulage, des seuils et des joints de dilatation, les lames sont collées localement avec une colle adaptée au support, de type colle de maintien : Bostick Adhésitechconso. 100/120g/m2, de type colle sèche : Bostick Roll 50 ou équivalent.

-Dans le cas de collage en plein le choix de la colle est en fonction du support de type colle acrylique : Bostick Sader Tech V8 conso. 250/300g/m2, associé ou non selon le support au primaire Bostick Primasol R ou équivalent.
-L’entreprise de mise en œuvre doit veiller en particulier, en ce qui concerne le support, au respect des exigences en matière de solidité, microfissures et fissures, propreté, planéité, siccité (taux d’humidité résiduelle contrôlée sur support à base de liants hydrauliques ne dépassant pas 3% et 0.5% pour les supports à base de sulfate de calcium) et produit de cure.

-L’entreprise aura recours, pour une même surface à des lames issues d’un même lot.

-Lorsque les conditions du chantier le nécessitent, il appartient au Maitre d’ouvrage de prévoir et mettre à disposition les moyens nécessaires pour assurer un apport de chauffage permettant de satisfaire l’exigence de température requise pour le stockage (horizontalement sur une surface plane, 48H mini avant pose) et la mise en œuvre du revêtement : minimum +15°C pour le support et +15°C à +25°C pour l’atmosphère

 
conseils sols flottants.PNG